Shadow

Cronaca Diretta - Accendiamo l'Informazione

Shadow

International News

Cmas: "Les casques bleus de la mer" à Paestum

Cmas: "Les casques bleus de la mer" à Paestum

L'objectif d'éliminer les îles de plastique des océans et d'offrir une réponse au mythe d'Atlantis

di Flavia Cruciani

Le programme de la XIX édition de la BMTA (Borsa Méditerranéenne du Tourisme Archéologique), considéré immédiatement par l'UNESCO et l'UNWTO comme « meilleures pratiques de dialogue interculturel» et consacrée cette année à la tragédie de Palmira qui a durement touché le Moyen-Orient en mettant en danger la vie d'hommes et femmes et l'héritage culturel. Mme. Anna Arzhanova et Mme. Silvia Costa, la présidente de la Confédération Mondiale d'Activités Subaquatiques (CMAS) et de la Commission de culture, éducation, sport et jeunesse du Parlement Européen, respectivement, ont lancé à Paestrum l'initiative appelée les «Casques bleus de la mer», comme partie de la 19èmme édition de la Borsa Mediterránea du Tourisme Archéologique, dans laquelle se réuniront diverses éminences mondiales de l'archéologie. En suivant la volonté de M. Ugo Picarelli, ce sujet a reçu le titre «Un année de gestion autonome des Musées archéologiques du Sud».  

 

L'élément central dans cet événement, qui durera quatre jours, sera les «Casques bleus de la mer», un projet lancé par la CMAS - la fédération sportive fondée par Jacques-Yves Cousteau (explorateur, navigateur, militaire, océanographe et metteur en scène français mort au 1997). Une des activités la plus remarquable a été l'archéologie subaquatique, toujours dédié et prêt d'intervenir n’importe où dans le monde en faveur de l'investigation et la protection du patrimoine archéologique subaquatique. La mise en marche officielle de ce projet a été modérée par M. Andreas Steiner, directeur d’"Archeo", avec la présence de Mme. Arzhanova et Mme. Costa; Mme. Ilaria Borletti Buitoni, sous-secrétaire de patrimoine culturel; et M. Sebastiano Tusa (directeur de la mer pour le gouvernement de la région de la Sicile et président des groupes archéologiques sous-marins de l'Italie).  

 

 

De la même manière, Mme. Arzhanova a affirmé que :« Notre obligation est de participer à ce groupe de travail et de remercier publiquement toutes les personnes qui ont travaillé d'une manière ou d'une autre pour mettre en relief cette catastrophe, tels comme le chercheur océanographe Charles J.Moore; la chercheuse américaine Kara Lavender Law; l'Hollandais Boyan Slat (qui étant étudiant d'ingénierie avait conçu un concept sans aucun coût destiné à la propreté de la mers) ou l'artiste Marie Cristina Finucci, fondatrice du projet Garbage Patch State. Maintenant notre objectif est de nettoyer les mers et de mettre en marche une campagne mondiale de sensibilisation et d’éducation qui inclut la participation dans les écoles et les universités des plus jeunes générations. Avec l'objectif d'unir nos forces autour de ce problème nous avons voulu créer un groupe de travail sous le nom «les Casques bleus de la mer» qui symbolise la valeur de nos efforts globaux». Mme. Arzhanova et la CMAS ont aussi exprimé sa volonté et disposition pour faire réalité ce rêve, ce mythe : «regrouper toutes les autorités éminentes pour donner la réponse à la recherche millénaire du mythe d'Atlantis». Les théories les plus modernes placeraient Atlantis, qui on estimait initialement se trouvait à l'océan Atlantique (pas très loin des îles Canaries), à la Mer Méditerranée, entre la Crète (Italie) (l'Argenteur, la Sicile ou la Sardaigne, en étant cette dernière hypothèse la plus probable, comme l’a décrit le reporter et archéologue Sergio Frau) et l'Espagne. 

 

En même temps, en parlant des mers la CMAS veut diriger l'attention à la situation d'émergence sociale régnante dans toute Europe et dans les pays méditerranéens: les migrants. À telle fin, la CMAS a lancé l'idée de créer, avec la coopération des autorités et des associations locales, une formation en activités subaquatiques dirigée aux migrants de nationalités diverses qui fuient de leurs pays et de la guerre. Un projet à travers duquel la Fédération Mondiale veut fer de la mer, l’actuelle scène d'un cauchemar où les migrants risquent leurs vies, une occasion de rédemption à travers d'un rôle actif dans la culture et l'archéologie, la réouverture d'une comparaison interethnique de grande valeur sociale. La culture et le sport sont capables de parler un langage universel capable d'unir toutes les personnes et de casser les murs et les barrières qui nous séparent. L'archéologie représente notre passé, un passé capable de nous aider à comprendre et à expliquer mieux notre avenir dans un contexte de paix. Après avoir terminé la formation, les participants s'uniront aux «Casques bleus de la mer» avec l'objectif de constituer une force internationale réelle. On élaborera un premier cours pilote fessant partie du projet MigrArti; un projet de Mibact à l'Institut S. Caterina, à Amendola (Salerno), reconnu par ses projets de coopération internationale et de solidarité, la connaissance des processus migratoires et l'identification de ses causes et conséquences sur la base du principe d'égalité et dignité des personnes, des normes nationales, européennes et internationales et universellement reconnu par une approche basé sur le respect de l'environnement et du patrimoine historique et artistique de la nation et de la protection de la terre et de la mer. La directrice de l'institut, Mme. Annarita Carrafiello, et M. Paolo Masini, conseiller du ministre Franceschini et un coordinateur du projet MigrArti, ont dit que: «nous avons voulu profiter de cette occasion si importante dans cette région (Campania), dans laquelle se rend une importance centrale à ces sujets dans l’éducation et sensibilisation des générations futures dans une société de plus en plus multiculturelle. La relation étroite établie entre Mibact et le Ministère d'Éducation s'étend sur le projet MigrArti, même dans les contextes scolaires qui ont lieu tous les jours dans les territoires dans lesquels se réalisent les activités de développement social, et en dehors de l'horaire scolaire. Il s'agit d'un premier cours pilote que, nous en sommes sûrs, bientôt s'étendra sur d'autres territoires».  

 

Et pour promouvoir ce dialogue interculturel, le Musée du Barde - 18 mars 2015 - depuis l'année dernière le BMTA commémore le bombardement du Musée de la Tunisie avec l'événement #pernondimenticare, étant donné que, au-delà de son orientation politique ou religieuse, tous les citadins du monde doivent être conscients de que l'héritage culturel représente un bien commun et constitue la représentation de l'identité nationale. De la même façon, dans la conférence modérée par Hélène Capparelli (Directrice adjointe de Rai Culture), auront lieu les discours de: Anne-Marie Afeiche (Directrice du Musée national de Beirut), Moncef Ben Moussa (Directeur du Musée du Barde à Tunis), Ilaria Borletti Buitoni (Sous-secrétaire de l'état pour le Ministère de patrimoine, de culture et de tourisme), Silvia Costa (Présidente de la Commission du Parlement Européen de Culture et d'Éducation), Stefano de Caro (Directeur général d'ICCROM), Muriel Garsson (Directrice du Musée d'Archéologie Méditerranéenne de Marseille), Dimitrios Pandermalis (Directeur du Musée de l'Acropolis d'Athènes), Paul Giulierini (Directeur du Musée archéologique National de Naples) et Gabriel Zuchtriegel (Directeur du Parc Archéologique de Paestum).

 

Lors de la présentation Silvia Costa avec Anna Arzhanova, ils déclarent leur intention de lancer Juin prochain un flashmob, en mémoire de Jacques-Yves Cousteau, fondateur de la CMAS, en même temps, dans les grandes villes de la Méditerranée, où le CMAS montrera «cône à nettoyer côtes et l'environnement marin contre la pollution. “Notre objectif est  d'enseigner les enfants, les étudiants et les familles la valeur du respect de la mer, élément crucial de notre vie”, a conclu Anna Arzhanova.

data-ad-format="auto">
Scrivi il tuo commentoScrivi il tuo commento

Altre Notizie

Indietro
Avanti
data-ad-format="auto">
data-ad-format="auto">

Editoriale

Calcio, Fair Play Finanziario: da soluzione a problema 13 settembre 2017 10:03

Calcio, Fair Play Finanziario: da soluzione a problema

Tre giocatori del PSG (Neymar, Cavani e Mbappé) valgono più di 8 squadre di Serie A: i divari, invece di assottigliarsi, aumentano

ROMA – “Non è un paese per vecchi”, recitava nel 2007 il titolo di un film dei fratelli Coen. Parafrasando, in parte, questa frase, si potrebbe dire che il calcio, ormai,...

Leggi l'Editoriale Leggi l'Editoriale

Dalle nostre pagine Social

Spazio Pubblicitario

Il Sondaggio

Calcio, Roberto Mancini è il nuovo CT dell'Italia: è la scelta giusta?

Risultati